Dossier : Intermittents : La bataille d'Avignon

Être ou ne pas être à Avignon

Pas d’annulation mais des perturbations : tel est le message que tentent de faire passer les organisateurs de festivals.

Un appel à une journée de grève massive, le jour de l’ouverture du Festival d’Avignon, le 4 juillet, a été lancé. « Dans tous les secteurs du spectacle, du cinéma et de l’audiovisuel », précise un communiqué de la CGT Spectacle daté du 20 juin. Depuis cette date, l’accord controversé du 22 mars a été agréé et la nouvelle convention sur l’assurance chômage est parue au Journal officiel le 26 juin. Soit onze ans jour pour jour après la validation de l’accord du 26 juin 2003, dont les intermittents ne cessent…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents