Évacuation manu militari

Des parents en grève de la faim contre la fermeture de l’unité d’oncologie pédiatrique à Garches ont été délogés à la demande de l’AP-HP.

Après des mois de lutte, ils avaient décidé de se mettre en grève de la faim. Ultime manière, selon eux, d’empêcher la fermeture du service de cancérologie pédiatrique de l’hôpital de Garches (Hauts-de-Seine) où ils avaient vu leur enfant se faire opérer, souffrir, mourir parfois. Une unité unique en France, née il y a trente ans, dont la particularité était d’offrir aux enfants des soins cliniquement individualisés, et où ces familles avaient trouvé l’ « humanité » qu’elles ne trouvaient pas ailleurs.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Boiron : les salariés s’estiment victimes des mauvais choix de l’entreprise

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents