Dossier : Travail, temps libre : Tous intermittents ?

Jean Zin : « Le plaisir est un facteur de production »

Pour le philosophe Jean Zin, le temps libre n’a plus de sens dès lors que le travail est autonome, créatif et libéré du salariat.

Philosophe et militant écologiste, Jean Zin défend une nécessaire adaptation aux nouvelles organisations du travail et un système associant revenu garanti, autonomie et coopération. Quels rapports voyez-vous entre les revendications des intermittents et certaines réflexions portées par l’écologie politique ? Jean Zin : La connexion avec les intermittents se situe à plusieurs niveaux. D’abord, il s’agit de sortir du productivisme capitaliste, c’est-à-dire du salariat, au profit du travail autonome, d’un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.