Mémoire partagée

Avec Souviens-moi , Yves Pagès élabore un livre de réminiscences où l’intime dialogue avec le monde.

« Sans la faculté d’oubli nous ne serions qu’archives mémorielles en tout et pour tout, à tel point saturés par l’omniscience du passé qu’il ne resterait dans nos zones de stockage neuronal plus aucun espace libre pour penser à vivre la suite. » Nous voilà renseignés. Yves Pagès n’est pas un traumatisé de l’oubli, même si son nouveau livre s’intitule Souviens-moi. L’auteur ne s’est pas soumis au « devoir de mémoire ». Au contraire, il a élaboré son livre à partir de réminiscences, ces souvenirs qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents