Myriam Martin : « On ne peut pas s’allier avec ceux qui valident l’austérité »

Face aux effets démobilisateurs de l’action du gouvernement, Myriam Martin se dit déçue par l’action des frondeurs du PS et invite les forces de gauche à adopter une position commune claire et radicale.

Pauline Graulle  • 24 juillet 2014 abonné·es
Myriam Martin : « On ne peut pas s’allier avec ceux qui valident l’austérité »
Myriam Martin est porte-parole d’Ensemble !, la troisième composante du Front de gauche.
© AFP PHOTO / PASCAL PAVANI

La porte-parole d’Ensemble !, troisième composante du Front de gauche, clôt notre série d’entretiens avec les représentants de la gauche « de gauche ». Pour elle, le rassemblement n’aura pas lieu sans une nécessaire radicalisation.

Quel regard portez-vous sur cette gauche au pouvoir ?

Myriam Martin : C’est une aberration de dire que ce gouvernement est de gauche alors qu’il fait une politique qu’aurait pu mener le pouvoir sarkozyste : une politique libérale, obsédée par cet horizon indépassable qui consiste à vouloir résoudre la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 5 minutes