Dossier : Israël Palestine : La bourde de Hollande

Patrick Haimzadeh : « En Libye, le local prédomine »

Spécialiste du pays, Patrick Haimzadeh juge illusoire de vouloir reconstruire un État central fort dans le contexte actuel. Il s’interroge sur la notion d’identité nationale.

Dans notre conception occidentale, s’il n’y a pas d’État central fort, c’est le chaos. En Libye, où existe une forte tradition de pouvoirs locaux, la situation doit être analysée différemment, comme le suggère Patrick Haimzadeh. Dans ce qui apparaît comme un pays livré au chaos, le général Haftar 1 est souvent présenté comme un recours, comme le maréchal Al-Sissi en Égypte. Est-ce votre analyse ? Patrick Haimzadeh : On parle souvent de Haftar en ce moment, c’est déjà lui donner beaucoup d’importance. Les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents