Politique culturelle : Radio France zappe le jazz

Radio France décide de réduire son engagement vis-à-vis du jazz, en particulier sur France Musique.

Politis  • 17 juillet 2014
Partager :

Le monde du jazz est en alerte. Alors que le Centre d’information du jazz vient de fermer ses portes – ainsi que le Centre d’information du rock et celui des musiques traditionnelles – au sein de l’Institut d’information et de ressources pour les musiques actuelles (Irma), Radio France décide de réduire son engagement vis-à-vis du jazz, en particulier sur France Musique. D’un même trait de plume, c’est le bureau du jazz qui est supprimé et son responsable licencié, Xavier Prévost, qui animait ce pôle de rencontre pour les musiciens, les professionnels et le public. D’où, également, la disparition des concerts « Jazz sur le vif » au studio 105, ainsi que l’émission de Xavier Prévost, « Le bleu, la nuit… », et « Le matin des musiciens-jazz », d’Arnaud Merlin. Une pétition, lancée par les plus grands jazzmen français, non seulement s’alarme de cette situation, mais en appelle au ministère de la Culture à propos de ce que doivent être les missions d’une radio de service public. « En ces temps de frilosité et d’appauvrissement de la pensée, le monde du jazz, qui fédère tant d’acteurs de conviction et de passion, ne se laissera pas dessaisir sans réagir des outils, des espaces d’intelligence et des talents qui contribuent le mieux à sa visibilité, à sa renommée et à son succès », écrivent les pétitionnaires.

**Pétition :** sur change.org À lire sur Politis.fr un entretien avec l’un des initiateurs de la pétition, le contrebassiste Didier Levallet.
Culture
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don