Roms : La politique du bâton dénoncée

Et si on tentait d’insérer les Roms dans la société française ?

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Et si on tentait d’insérer les Roms dans la société française ? L’idée semble aujourd’hui presque saugrenue, tant les politiques sécuritaires et répressives à leur encontre se sont développées : démantèlements de camps, dérapages verbaux, refus des maires d’accueillir les enfants à l’école… Cette politique vient d’être vertement dénoncée par un rapport du Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées (HCLPD), remis à Manuel Valls. Non seulement le HCLPD déplore l’inefficacité des évacuations – les camps se reconstituent plus loin –, mais il condamne « la mauvaise volonté, voire le refus pur et simple » des élus de respecter la loi, qui stipule pourtant de venir en aide à ces personnes.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents