Ukraine : Retour aux hostilités

Le Président ukrainien a décidé que les forces armées devaient « passer à l’attaque » dans le cadre de l’opération « antiterroriste » contre les rebelles prorusses.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le cessez-le-feu avec les séparatistes décrété temporairement il y a plus d’une semaine n’a guère duré. Le Président ukrainien, Petro Porochenko, a décidé que les forces armées devaient « passer à l’attaque » dans le cadre de l’opération « antiterroriste » contre les rebelles prorusses dans l’est de l’Ukraine. Les négociations entre les États-Unis, Paris, Berlin, l’Ukraine et la Russie sont donc au point mort. Alors que les incidents ont pris de l’ampleur depuis l’expiration du cessez-le-feu, le gouvernement ukrainien s’est dit toujours prêt à trouver une solution pacifique au conflit, à condition que les rebelles déposent les armes et libèrent les otages.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents