Dossier : Hollande, Valls : Enfin seuls !

À Rennes, un risque de fuite vers le privé

La réforme est mise en place depuis 2013, mais l’emploi du temps et les activités périscolaires sont contestés.

Rennes est passé à la semaine de 4,5 jours en septembre 2013. Les enfants scolarisés dans les écoles maternelles et élémentaires publiques de la capitale bretonne, dirigée par le Parti socialiste depuis 1977, ont donc une expérience d’un an des nouveaux temps scolaires et périscolaires. Pour appliquer la réforme, qu’elle souhaitait depuis longtemps, la mairie a tenté de « mieux prendre en compte les rythmes de l’enfant et de favoriser les apprentissages sur une semaine plus équilibrée ». Le temps de classe…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents