Dossier : Hollande, Valls : Enfin seuls !

Lille mise sur la « cohérence »

Pas de programme à la carte, mais des activités choisies par l’équipe pédagogique : les écoliers lillois vont expérimenter ce que la mairie présente comme une réforme ambitieuse.

Une certaine « continuité » dans la décision politique et « un temps consacré à la concertation ». Stéphane Debic, directeur régional de l’organisme d’éducation populaire Léo-Lagrange, semble satisfait de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires à Lille. La mairie socialiste, associée aux villes de Lomme et d’Hellemmes, a fait un choix atypique en privilégiant le samedi matin pour la 9e demi-journée de classe. Au bénéfice du rythme de l’enfant, prônent les responsables. Si la pause méridienne…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Cinéma à l’Élysée

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Le blanchiment de Le Pen

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents