À Zurich, les coopératives reprennent la main

Dans la plus grande ville de Suisse, l’habitat partagé représente un cinquième des logements. Et connaît même un nouveau souffle.

À Zurich, le mouvement d’habitat coopératif est vieux de plus d’un siècle. Un cinquième des logements appartient aujourd’hui à des coopératives. En tant que structures d’intérêt général, celles-ci louent à prix coûtant, donc bien moins cher que dans le parc privé. Face à des loyers de plus en plus élevés, inaccessibles à la plupart des Zurichois, le logement coopératif connaît un renouveau depuis le début des années 2000, là aussi dans le sillage des mouvements de squats. Deux nouveaux projets viennent le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents