Chine : Prison à vie pour un intellectuel ouïghour

L’économiste Ilham Tohti, accusé de « séparatisme », a été condamné à l’emprisonnement à vie, le 23 septembre.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


L’économiste ouïghour Ilham Tohti, accusé de « séparatisme » par le gouvernement chinois, a été condamné à l’emprisonnement à vie, le 23 septembre. L’opposition proclamée de cet universitaire de renom à la politique d’assimilation forcée des Ouïghours et autres minorités dans sa province d’origine, le Xinjiang, en ont fait une cible pour les autorités chinoises, peu enclines à accepter la critique. Le verdict d’emprisonnement à vie, coutumier dans ce type de procès politique, n’annonce aucun apaisement au Xinjiang, où Pékin a lancé une vague d’arrestations, de condamnations et d’exécutions en réponse à une série d’attentats meurtriers imputés à des séparatistes ouïghours.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents