Europe : Hollande de bois

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


François Hollande comptait sur la réunion extraordinaire du Conseil européen, le 30 août, pour réclamer un coup d’accélérateur économique avec un « soutien de la demande » dans la zone euro, tout en pointant les « politiques d’austérité menées depuis plusieurs années » ( le   Monde du 20 août). Il avait aussi annoncé une « nouvelle initiative » pour changer le rythme de la réduction des déficits, la France étant dans le rouge. Le chef de l’État est revenu de Bruxelles avec une autre priorité : la croissance et l’emploi, des sujets qui seront discutés au cours de trois sommets européens jusqu’en novembre.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents