La Poste : vers un plan social ?

La directrice des ressources humaines de La Poste, Sylvie François, a laissé entendre que le groupe n'est plus tenu de respecter son engagement de ne pas faire de plan social d'ici 2020. Une menace déguisée suite au rejet d'un accord social par trois syndicats majoritaires (CGT, SUD-PTT et FO).

L'échec de la négociation autour d'un pacte social nommé « Un avenir pour chaque postier » a suscité une réaction menaçante de la direction des ressources humaines du groupe La Poste. Interrogée lors d'une rencontre avec des journalistes sur la non validation de cet accord social par trois syndicats (CGT, SUD-PTT et FO), représentant plus de 70 % du personnel, Sylvie François, directrice des ressources humaines du groupe, a laissé entendre, le 23 septembre, que La Poste n'est plus tenue de respecter son…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents