Proche-Orient : L’offensive désespérée de Mahmoud Abbas

Face à l’opposition américaine, le président de l’Autorité palestinienne est venu chercher le soutien de Paris. En vain.

C’est en sachant sa tentative vouée à l’échec que Mahmoud Abbas devait défendre vendredi, devant l’Assemblée générale des Nations unies, un nouveau plan prévoyant de mettre fin sous trois ans à l’occupation israélienne des territoires palestiniens et la fondation d’un État indépendant ayant Jérusalem-Est pour capitale. En fait, cela faisait deux semaines déjà que le président de l’Autorité palestinienne savait que les États-Unis avaient décidé, une fois encore et sans surprise, de rejeter son plan. C’est…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents