Rythmes scolaires : « L’animation est une éducation »

Les animateurs veulent être mieux reconnus et impliqués dans le débat sur la réforme.

Ingrid Merckx  • 18 septembre 2014 abonné·es
Rythmes scolaires : « L’animation est une éducation »
© **Patrice Weisheimer** est secrétaire général du Syndicat d’éducation populaire, SEP-Unsa. Photo : CITIZENSIDE/GEORGES ROBERT

Le Syndicat d’éducation populaire SEP-Unsa réclame une meilleure reconnaissance de la profession d’animateur, la mise en place d’un pôle éducatif interministériel et un niveau de formation minimum assuré.

Le SEP-Unsa et le Journal de l’animation ont fêté ce 9 septembre les 50 ans de l’animation. À quoi correspond cet anniversaire ?

Patrice Weisheimer : Le 9 septembre 1964

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 4 minutes