Brésil : Dilma Rousseff fragilisée

À peine réélue de justesse, Dilma Rousseff va devoir affronter un scandale qui éclabousse des dirigeants de sa formation.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


À peine réélue de justesse avec 51,64 % des voix contre 48,36 % à son rival de centre-droit, Aécio Neves, Dilma Rousseff va devoir affronter un scandale qui éclabousse des dirigeants de sa formation, le Parti des travailleurs, et des membres du gouvernement. L’affaire a éclaté en pleine campagne électorale. Il s’agit d’un système de surfacturations de marchés mis en place par le géant étatique Petrobras et ses prestataires. Dilma Rousseff va devoir faire le ménage, comme elle s’y est engagée.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents