Festival : Amnesty international

Le festival Cinéma et droits humains programme six longs métrages et propose une compétition internationale de films courts.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


La cinquième édition du festival Cinéma et droits humains est ainsi présentée par ses organisateurs : « Convaincus qu’en montrant le monde le cinéma peut apporter une contribution pertinente aux questionnements qui l’agitent, les militants parisiens d’Amnesty International souhaitent encourager les interactions entre cinéma et droits humains et voient dans ce festival un levier supplémentaire de leur action. » Le festival Cinéma et droits humains programme six longs métrages et propose une compétition internationale de films courts. Parmi les longs métrages retenus pour cette édition : Stand, de Jonathan Taïeb, Iranien, de Mehran Tamadon, Les manuscrits ne brûlent pas, de Mohammad Rasoulof, ou le film de Ioanis Nuguet, remarqué à Cannes cette année, Spartacus et Cassandra.


Festival Cinéma et droits humains , du 5 au 11 novembre, cinéma Reflet Medicis, 3, rue Champollion, 75005 Paris. www.cinema-droits-humains.org

Haut de page

Voir aussi

Articles récents