Heureux comme un Amapien en Île-de-France

Le territoire francilien compte de plus en plus d’Amap. Au-delà de la simple distribution de fruits et légumes, le réseau devient moteur dans l’installation de jeunes paysans.

Claude-Marie Vadrot  • 23 octobre 2014 abonné·es
Heureux comme un Amapien en Île-de-France
© Photo : DR

À Fontenay-sous-Bois, le 12 octobre, le réseau des Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap) d’Île de France fêtait son dixième anniversaire dans les cabanes des Vergers de l’îlot, un demi-hectare d’arbres fruitiers anciens sauvés de l’urbanisation par la mairie, et dont l’entretien et les

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 3 minutes