Œil indiscret

Le système de repérage des voitures volées fragilise les libertés.

Le ministère de l’Intérieur et la police nationale inondent les rédactions de communiqués et de dossiers vantant leur dernier gadget : un œil électronique installé sur les véhicules des douanes, des policiers et des gendarmes, lisant automatiquement les plaques d’immatriculation des voitures dans la rue. Avec offre de reportage pour constater l’efficacité du système. Bien sûr, ce repérage automatisé est présenté comme une aide au repérage des véhicules volés. Les deux capteurs infrarouges, opérant depuis…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.