Un Nobel très orthodoxe

Jean Tirole développe une vision ultralibérale de l’emploi.

C’est donc un économiste français, Jean Tirole, président de la Toulouse School of Economics (TSE), qui a obtenu, lundi 13 octobre, le prix Nobel d’économie. Un théoricien de la « nouvelle économie industrielle », qui a brillamment « renouvelé la théorie des organisations et du financement des entreprises en proposant une synthèse magistrale de la finance d’entreprise moderne », indique le CNRS. Une « fierté pour la France », a assuré François Hollande. Rappelons tout de même que, dès 2003, Jean Tirole…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.