6e République: les «socialistes affligés» se rapprochent de Mélenchon

Une cinquantaine de socialistes répondent positivement à l’appel lancé en
faveur d’un mouvement pour une sixième République, initié par Jean-Luc Mélenchon.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Attention, risque de « mélenchonisation » avancée au PS ! Plusieurs responsables nationaux, fédéraux et locaux du PS et du Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS) lancent aujourd’hui un « Appel de socialistes pour une sixième République » .

Relayé par « Les socialistes affligés » - le club créé par Liêm Hoang-Ngoc (photo), ancien eurodéputé et membre du bureau national du PS, et le politologue Philippe Marlière –, le texte entend « mobiliser les militants socialistes affligés par [la situation politique actuelle], pour qu’ils soutiennent toutes les initiatives favorables à une sixième République » . « Pour changer de politique, écrivent les signataires, il faudra commencer par changer de République pour instaurer (sic) la démocratie. C’est pourquoi, nous répondons positivement à l’appel lancé en faveur d’un mouvement pour une sixième République » . Autrement dit, au mouvement « m6r » récemment lancé par Jean-Luc Mélenchon, qui s’est félicité sur Facebook que ces socialistes « rompent les rangs » . On peut d'ailleurs lire cet appel sur le site du m6r.

Et qui trouve-t-on parmi cette cinquantaine de socialistes rebelles ? Sylvain Mathieu, premier fédéral de la Nièvre, qui s’était présenté, à titre de témoignage, contre Jean-Christophe Cambadélis lors de l'« élection » du premier secrétaire du PS; il avait recueilli le score très honorable de 32,8 % des voix au sein du conseil national du PS.

Lire > Le conseil national du PS légalise le Cambadélis

Mais aussi Jean Gatel, ancien secrétaire d’Etat du gouvernement Mauroy, puis Fabius, entre 1983 et 1986. Ou encore 7 des 54 membres du Bureau national du Mouvement des jeunes socialistes (MJS), tous membres du PS.
_ Ces cinquante deux socialistes viennent s'ajouter aux plus de 60.000 signataires revendiqués la semaine dernière par le m6r, au moment où celui-ci fête la mi-mandat par une initiative 2.0 dénommée: «6 jour pour la 6e».

Fin septembre, le m6r avait rendu publique la déclaration pour la 6e République, signée d'une soixantaine de personnalités (cinéastes, écrivains, économistes...) et appelant à mettre en place «un comité d'initiative» du m6r, dont Jean-Luc Mélenchon nous avait expliqué la philosophie dans un long entretien.

Lire > Jean-Luc Mélenchon : « Je veux créer un objet politique neuf »

Liêm Hoang-Ngoc figurait déjà parmi les signataires, aux côtés de Jacques Généreux, Annie Ernaux, Robert Guédiguian, Daniel Mermet… Le m6r a, par la suite, reçu l'appui de Marie-George Buffet qui s'est expliquée sur ses motivations dans une vidéo.


Crédit photo: Michel Soudais

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.