À Calais, un nouveau centre pour les migrants

Il y aurait aujourd’hui entre 2 200 et 2 300 sans-papiers à Calais, selon la préfecture.

Politis  • 6 novembre 2014
Partager :

Il y aura bien un accueil de jour pour les migrants à Calais. D’abord opposé au projet, le ministre de l’Intérieur l’a finalement entériné lors de sa visite sur le littoral de la Manche, le 3 novembre, deux semaines après l’annonce de l’envoi en renfort d’une centaine de policiers à Calais. Le centre de jour devrait bénéficier d’un budget de « plus de 3 millions d’euros par an », selon Bernard Cazeneuve. Présenté comme humanitaire, il a surtout pour objectif « d’éloigner migrantes et migrants du centre de la ville et de les assigner à l’invisibilité », selon le Gisti et d’autres associations qui signent un communiqué commun. Un « ghetto » qui, tout comme le renforcement des contrôles policiers, n’apporte aucune solution pérenne, selon elles. Il y aurait aujourd’hui entre 2 200 et 2 300 sans-papiers à Calais, selon la préfecture.

Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don