CFDT : la stratégie de l’immobilisme ?

La fédération célèbre son cinquantième anniversaire dans une atmosphère très attentiste. Malgré ses doutes sur l’attitude du gouvernement, elle ne dévie pas de sa ligne réformiste.

Thierry Brun  • 6 novembre 2014 abonné·es
CFDT : la stratégie de l’immobilisme ?
© Photo : AFP PHOTO / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN

Pas de dossier de presse ni de communiqué pour annoncer la célébration du cinquantième anniversaire de la Confédération française démocratique du travail. Pourtant, l’événement était célébré mercredi 5 novembre à la Maison de la mutualité, dans le Ve arrondissement de Paris. Tables rondes, petits fours et quelques invités de marque, dont Manuel Valls, qui met à rude épreuve le dialogue social et « désarçonne » le syndicat réformiste, selon Laurent Berger, secrétaire général.

Désarçonné, peut-être, mais pas au point de taper du poing sur la table. La CFDT a

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Travail
Temps de lecture : 6 minutes