École : Les « Bonnets d’âne » crient haro sur le baudet

La grève est déclarée en Seine-Saint-Denis.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


La grève est déclarée en Seine-Saint-Denis, ce jeudi 20 novembre, pour dénoncer les conditions d’accueil des écoliers dans le 93. À l’initiative de cette mobilisation, les Bonnets d’âne, ce collectif de parents d’élèves ulcérés par les remplacements (ou les non-remplacements) de profs dans les établissements dyonisiens (voir Politis.fr). Ils sont rejoints par les enseignants et les parents de tout le département pour un plan d’urgence autour de 10 propositions, dont le recrutement de contractuels formés et correctement rémunérés.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents