Gastronomie : Bonne pêche

Camille Labro s’est plu à rassembler les métiers articulés autour de la pêche.

Politis  • 6 novembre 2014
Partager :

Fileyeurs, ligneurs, caseyeurs, pêcheurs à pied ou à bord d’un bateau… Amap, prud’homies, palangres et bolinches et, au bout de la chaîne, des casseroleurs à l’ouvrage. Camille Labro s’est plu à rassembler les métiers articulés autour de la pêche, une galerie de portraits portés par des pratiques responsables, d’une modeste pêche artisanale à l’assiette, où s’additionnent l’anchois mariné, les ravioles de tourteau, la pizza de maquereau, le mulet noir et sa purée fumée. Cette Cuisine des marins n’est pas seulement un tour des côtes françaises (Méditerranée, Atlantique Nord et Sud, Manche), avec son lot de recettes. C’est aussi un vaste tableau composé d’hommes « de bonne volonté », un outil de recherche, un filet garni d’informations pour mieux consommer, mieux sélectionner, en respectant les saisons et les périodes de reproduction, tout en visant la diversité. Parce qu’il ne s’agit pas de pêcher le même poisson au même endroit ni en même temps.

**La Cuisine des marins** , Camille Labro, éd. Gründ, 192 p., 24,95 euros.
Culture
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don