Le « tourisme social », fantasme des droites d’Europe

Un arrêt de la Cour de justice européenne entend restreindre les aides aux étrangers. Une décision sans rapport avec la réalité.

La Cour de justice européenne (CDJE) a rendu le 11 novembre un arrêt autorisant les États membres de l’Union européenne (UE) à refuser des aides sociales à des étrangers communautaires qui n’ont pas d’emploi « et n’en cherchent pas ». Le Premier ministre britannique, David Cameron, s’est félicité de cette décision qui doit permettre, selon lui, de mettre un coup d’arrêt au « tourisme social ». Ce terme vise les migrants européens venus des pays les plus pauvres de l’UE – Bulgarie et Roumanie – qui se…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.