Les Droits de l’enfant fêtent leurs 25 ans

Ingrid Merckx  • 3 novembre 2014 abonné·es
Les Droits de l’enfant fêtent leurs 25 ans
© Photo: Illustration de Judith Gueyfier pour l'album «On a le droit de le chanter!» des petits Serruriers magiques publié aux éditions Rue du monde.

Le Convention pour les droits de l’enfant a été adoptée le 20 novembre 1989.

«Ce texte définit, en 54 articles, les principes, droits et libertés dont tous les enfants peuvent se prévaloir. Il les invite aussi à être acteurs dans la société, à prendre leur part à la marche du monde.» , résume le Défenseur des droits en évoquant le label créé pour l’occasion et la série de manifestations, colloques, rencontres, concours, qui s’y raccrochent.

« *Je sais pas jouer calmement,
/ Oui, je sais, j’essaye,
/ De m’tenir correctement,
/ Si, c’est vrai, j’essaye !

De me lever le matin,
/ De rester bien concentré,
/ D’être mignon gentil tout plein,
/ De dire toute la vérité

J’essaye d’être un grand champion,
/ De pas taper sur les p’tits
/ Ni d’machouiller mon crayon,
/ Et d’dire « S’il vous plait, merci »»*

Les Serruriers Magiques . Ce sont vingt-cinq enfants des quartiers populaires de Paris – Belleville, Château Rouge, Goutte d’or – qui, avec enseignants et animateurs, mènent depuis quinze ans des projets artistiques et pédagogiques pour financer des vacances.

Cette automne, ils publient un livre-CD composé de onze chansons qui fêtent les 25 ans de la Convention.

«On a le droit de le chanter !», s’intitule cet ouvrage publié aux éditions Rue du monde avec une présentation d’Alain Serres et des illustrations de Judith Gueyffier.

Les chansons chantées par les Serruriers Magiques mises en paroles et en musique par Fabien Bouvier sont issues d’ateliers d’écriture. Parmi les textes, celui, particulièrement éloquent, de «J’essaye», qui aborde moins un droit en tant que tel que les efforts qu’un enfant fait pour être à la hauteur de ce qu’on lui demande.

Le 17 novembre, Rue du monde organise une soirée ouverte aux enfants pour fêter ces 25 ans, avec les Serruriers Magiques, au Théâtre Dejazet, à Paris, à 20 heures.

Soirée Dejazet{: class= »spip-document text-center »}

Société
Temps de lecture : 2 minutes

Pour aller plus loin…

L’expulsion du « En Gare » à Montreuil menace des sans-papiers
Entretien 24 mai 2024 abonné·es

L’expulsion du « En Gare » à Montreuil menace des sans-papiers

Une vingtaine de personnes, pour la plupart sans papiers, vivaient dans ce squat montreuillois. Elles risquent d’être expulsées du pays, craint un coordonnateur du lieu qui nous expose les raisons et conséquences de cette opération de police.
Par Pauline Migevant
À la maison, à l’école, en ligne ou dans la rue : les violences LGBTIphobes sont partout
Violences 17 mai 2024 abonné·es

À la maison, à l’école, en ligne ou dans la rue : les violences LGBTIphobes sont partout

Deux rapports, l’un de SOS Homophobie, l’autre de l’Observatoire LGBTI+ de la Fondation Jean Jaurès révèlent, en cette Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, l’insécurité dans laquelle vivent les personnes LGBT et ce, dès leur plus jeune âge.
Par Hugo Boursier
Mobilisations étudiantes pour Gaza : « Un véritable tournant répressif »
Jeunesse 17 mai 2024 abonné·es

Mobilisations étudiantes pour Gaza : « Un véritable tournant répressif »

Multiplication des interventions policières, fermeture des lieux d’études, annulation ou interdiction de conférences : la répression des étudiants en raison de leur mobilisation pour le peuple palestinien est devenue la seule réponse des universités.
Par Léa Lebastard
« L’inceste, c’est toute une vie de silence »
Entretien 16 mai 2024 abonné·es

« L’inceste, c’est toute une vie de silence »

Dans un entretien donné à Politis, l’anthropologue Dorothée Dussy décrit les mécanismes du silence autour de l’inceste empêchant les victimes d’être entendues.
Par Pauline Migevant