LGV Lyon-Turin et mafia : Après Politis, Arte… le Canard enchaîné

Après Politis et Arte, le Canard enchaîné décrit la présence de la mafia calabraise sur le chantier de la future ligne à grande vitesse entre Lyon et Turin. Dans une enquête publiée en décembre 2012, nous avions détaillé les faits et publié les documents du tribunal de Turin et de la police italienne.

Avant d'affirmer, le 17 octobre, à Chambéry , que le projet de liaison ferroviaire à grande vitesse (LGV) entre Lyon et Turin « est indispensable » , Manuel Valls aurait dû lire attentivement la somme d'articles et de documents que nous avons publié sur ce dossier. Car, après la diffusion sur Arte , lundi 10 novembre, d'un reportage de Valentina Parlato, la correspondante de Vox Pop en Italie, qui raconte comment la mafia s’est infiltrée dans ce chantier européen, c'est au tour du Canard enchaîné de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents