Palestine, l’heure de vérité

Le gouvernement de M. Netanyahou ne permet même plus à ses alliés traditionnels de faire mine de ne pas voir.

Cela fait combien de temps que nous récitons le catéchisme diplomatique à propos du conflit israélo-palestinien ? Vous savez, « deux États vivant côte à côte dans des frontières sûres et reconnues… ». Depuis la guerre des Six-Jours de juin 1967, et l’occupation par Israël de Jérusalem-Est et de la Cisjordanie, ces mots lancinants rythment les discours officiels. Or, nous vivons ces jours-ci un grand paradoxe : si le slogan retrouve quelque consistance, c’est précisément parce que chacun a conscience qu’il…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents