Sivens : la France dans le collimateur de Bruxelles

La Commission européenne ouvre une procédure d’infraction contre la France dans le dossier du barrage de Sivens. Les écologistes s'en félicitent, le gouvernement reste confiant.

La Commission Européenne passe à l’offensive dans le dossier Sivens. Bruxelles a annoncé mercredi qu’elle ouvrait une procédure d’infraction contre la France pour non respect de la législation européenne dans le projet très controversé du barrage sur le Tescou. «Sur la base d’informations dont elle dispose, les autorités françaises ont lancé le projet nonobstant la détérioration de l’état écologique de la masse d'eau qu’il est susceptible d’entrainer» , justifie la Commission Européenne. La France aurait…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents