Après le « plombier polonais », le « touriste chinois » !

Notre jeune ministre de l’Économie, qui n’est apparemment embarrassé d’aucune culture sociale, se propose de déréglementer tous azimuts.

Il paraît que l’on reprend espoir dans l’entourage de François Hollande. Avec un bel ensemble, sûrement spontané, plusieurs journaux nous ont expliqué, au cours des derniers jours, pourquoi « il » y croit encore, ou pourquoi « il » y croit de nouveau. Nos gazettes ont aussitôt fait l’inventaire de toutes les raisons que le Président a d’espérer, en dépit de sondages calamiteux. Et le 7 décembre, à la télé, Manuel Valls s’est lui-même livré à cet exercice audacieux, et apparemment solidaire. Si tant est que…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.