Parutions de la semaine

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Trafics en tous genres, le projet Lyon-Turin

Daniel Ibanez, éd. Tim Buctu, 216 p., 12 euros

Comment se construit une opposition citoyenne à un grand projet inutile ? Un tel récit n’est pas courant. Daniel Ibanez, opposant au projet de liaison ferroviaire à grande vitesse entre Lyon et Turin, explique ce qui l’a motivé. Et la seule question qui vaille, pour lui, est celle de l’intérêt général et de l’utilité publique d’un projet. Une approche complexe pour des citoyens dépassés par les quelque 5 000 pages du dossier d’enquête publique et les problématiques soulevées par un tel projet : géologie, économie, pollution, terres agricoles, bruit, trafic, matériel utilisé, etc. Avec peu de moyens et de temps, cet ouvrage montre le long travail d’expertise et d’examen juridique réalisé en quelques mois, mais aussi le rapport de force déséquilibré face à des lobbies très puissants.

Les monnaies locales complémentaires : pourquoi, comment ?

Philippe Derudder, éd. Yves Michel, 306 p., 14,50 euros.

Cette nouvelle édition revue et augmentée contient, entre autres choses, un tour d’horizon des expériences de monnaies locales complémentaires dans différents pays, racontées par leurs initiateurs. L’ouvrage doit son succès à son guide de mise en œuvre de ce type d’initiative et à un manifeste du réseau des monnaies locales complémentaires, fruit d’un travail collectif mené lors d’assises nationales, en mai 2013, à Villeneuve-sur-Lot. Philippe Derudder répond aussi aux nombreuses questions que se posent les citoyens sur la monnaie en général et sur les complémentaires en particulier, dont la finalité est de redonner à la monnaie sa vraie nature de convention sociale.

L’Économie solidaire en pratiques

Sous la direction de Madeleine Hersent et Arturo Palma Torres, éd. Érès, 258 p., 25 euros

Mal identifiée, l’économie solidaire est invisible. Et ce malgré l’existence depuis plusieurs décennies de nombreuses initiatives comme celles présentées dans ce livre. Les apports spécifiques de l’économie solidaire sont ardus à cerner, alors qu’elle connaît une embellie avec l’adoption d’une loi en juillet 2014. C’est pourquoi la sociologue Madeleine Hersent et le socio-économiste Arturo Palma Torres ont recueilli une série de témoignages de praticiens présentant leurs initiatives dans ce secteur, ce qui en fait un livre accessible au plus grand nombre.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents