Un mal sournois

Le racisme n’est pas seulement le crime de sang du policier blanc et le crime moral du tribunal, c’est aussi un rapport social.

Le mal n’est pas toujours identifié, mais le racisme n’en est pas moins omniprésent dans nos sociétés, la plupart du temps banalisé, sournois, et comme inscrit dans une sorte de normalité. Or, voilà que deux « événements », à tout point de vue éloignés l’un de l’autre, réveillent les consciences aux États-Unis et en France. L’un dépasse de beaucoup la rubrique « faits divers » dans laquelle il figure, l’autre déborde de la chronique culturelle. À Ferguson, une petite ville du Missouri, c’est un tribunal…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.