À propos d’espoir

Notre espoir est politique. C’est l’idée d’un gros grain de sable dans le système européen. Et d’une heureuse contagion ailleurs sur le continent.

Le mot fleurit un peu partout ces jours-ci dans les discours et sur les couvertures de magazines. L’espoir est de saison. On ne forme pas des vœux de bonne année à tout-va sans espérer au moins un peu. Chacun a droit à sa part de pensée magique. Mais il arrive aussi que l’espoir relève de la méthode Coué, ou d’une simple opération de communication. L’optimisme qui semble soudain s’emparer de l’entourage de François Hollande appartient assurément à cette catégorie. Les déficits continuent de grossir et le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.