À propos d’espoir

Notre espoir est politique. C’est l’idée d’un gros grain de sable dans le système européen. Et d’une heureuse contagion ailleurs sur le continent.

Denis Sieffert  • 8 janvier 2015 abonné·es

Le mot fleurit un peu partout ces jours-ci dans les discours et sur les couvertures de magazines. L’espoir est de saison. On ne forme pas des vœux de bonne année à tout-va sans espérer au moins un peu. Chacun a droit à sa part de pensée magique. Mais il arrive aussi que l’espoir relève de la méthode Coué, ou d’une simple opération de communication. L’optimisme qui semble soudain s’emparer de l’entourage de François

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Une analyse au cordeau, et toujours pédagogique, des grandes questions internationales et politiques qui font l’actualité.

Temps de lecture : 5 minutes