Al Dante doit vivre (« À flux détendu »)

Les éditions Al Dante bénéficieront-elles du mouvement en faveur de la liberté d’expression ?

Christophe Kantcheff  • 29 janvier 2015
Partager :
Al Dante doit vivre (« À flux détendu »)

Les éditions Al Dante bénéficieront-elles du mouvement de masse auquel on assiste en faveur de la liberté d’expression ? Il y aurait à cela une logique opportune. Les éditions Al Dante traversent une mauvaise passe, et ce serait dommage qu’il leur arrive malheur. Mais renseignons tous ceux qui leur viendront en aide sans jamais, jusqu’à maintenant, avoir ouvert un des livres qu’elles ont publiés – cela s’est déjà vu. Les éditions Al Dante, animées par Laurent Cauwet, sont une petite maison par la taille mais grande par ce qu’elles font exister et qui, sans elles, aurait du mal à respirer : des idées, des formes, des propositions politiques et esthétiques inattendues… Deux grands axes de publication : la politique et la poésie. Ici et là, rien de tiède, ni de lisse, ni de tranquille. Citons quelques-uns des auteurs publiés. Des plumes racées, pour beaucoup fort reconnues : Alain Brossat, Pierre Linguanotto, Jacques-Henri Michot, Jérôme Bertin, Serge Pey, Jean-Marc Rouillan, Julien Blaine, Véronique Bergen, Charles Pennequin, Clara Elliott… Nous en avons salué plusieurs dans ces colonnes : Jacques-Henri Michot, Anne-James Chaton, Sylvain Courtoux… Les éditions Al Dante sont jalouses de leur autonomie. Malgré les conditions du marché du livre, où la censure économique n’est pas qu’un fantasme, elles ne se plient guère à la loi commune, évitent les aides institutionnelles. Elles sont actuellement dans le rouge. L’achat rapide de quelques centaines de leurs livres (al-dante.org) parviendrait à leur faire relever la tête. C’est loin d’être impossible. Un mot que n’aime pas Laurent Cauwet : « Pour ma part, a-t-il confié à qui-vive.org, je considère qu’“impossible” doit rester impossible. Car “impossible” est un mot inventé pour travailler la séparation des gens entre eux. À “impossible”, je préfère substituer le mot “difficile”. Car “difficile” signifie “possible”. Et “possible” prend toujours un “s”. »

Culture
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don