Cet obscur objet : le désir

Avec la Villa du Jouir, Bertrand Leclair signe un roman érotique d’une grande puissance, qui met son lecteur en fusion et dévoile peu à peu une réflexion riche de sens.

Christophe Kantcheff  • 22 janvier 2015 abonné·es
Cet obscur objet : le désir
© **La Villa du Jouir** , Bertrand Leclair, Serge Safran éditeur, 262 p., 17 euros. Photo : C. Leclair

Quel parcours littéraire que celui de Bertrand Leclair ! Depuis son premier livre, l’Industrie de la consolation (1998), il ne cesse d’explorer des chemins variés et intrépides, où il va cherchant ses vérités, qui sont aussi souvent les nôtres. Son travail sur la langue, sa réflexion sur la littérature – l’écriture comme la lecture – sont indissociables d’une vision du monde à la fois critique et lyrique, intransigeante et éprise d’absolu, déployée de livre en livre, et qui donne sa cohérence à une œuvre riche en diversité mais

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Littérature
Temps de lecture : 6 minutes