Cet obscur objet : le désir

Avec la Villa du Jouir, Bertrand Leclair signe un roman érotique d’une grande puissance, qui met son lecteur en fusion et dévoile peu à peu une réflexion riche de sens.

Quel parcours littéraire que celui de Bertrand Leclair ! Depuis son premier livre, l’Industrie de la consolation (1998), il ne cesse d’explorer des chemins variés et intrépides, où il va cherchant ses vérités, qui sont aussi souvent les nôtres. Son travail sur la langue, sa réflexion sur la littérature – l’écriture comme la lecture – sont indissociables d’une vision du monde à la fois critique et lyrique, intransigeante et éprise d’absolu, déployée de livre en livre, et qui donne sa cohérence à une œuvre…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.