Charlie Hebdo : des réactions critiques à l'étranger

Pour le pape François , la liberté d’expression, un «droit fondamental» , doit s’exercer «sans offenser» . Dans l’avion le menant de Colombo à Manille, il a réagi à la dernière Une de Charlie Hebdo : «On ne peut provoquer, on ne peut insulter la foi des autres, on ne peut la tourner en dérision.» Au même moment, en France, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, estimait, elle, que l’on «peut tout dessiner, y compris un prophète parce qu’en France, pays de Voltaire et de l’irrévérence, on a le droit…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.