Dossier : Athènes, capitale de la gauche

Entre l’espoir et la stratégie du chaos

Juste avant ces législatives à haut risque, tous les coups sont permis. Correspondance à Athènes, Angélique Kourounis.

Les uns, les conservateurs, jouent sur la peur du chaos et de l’exclusion de la zone euro ; les autres, l’opposition de gauche, sur l’espoir d’une dignité retrouvée ; entre les deux, les socialistes du Pasok luttent pour leur survie politique. Pour ces derniers, officiellement, l’enjeu est d’arriver troisièmes dans la course, alors que, dans les faits, il n’est pas dit qu’ils atteignent les 3 % nécessaires pour entrer au Parlement. D’autant que l’ancien patron du Pasok, l’ex-Premier ministre socialiste…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.