« la Rançon de la gloire », de Xavier Beauvois : De la nécessité de faire le clown

Un conte social de Xavier Beauvois sur deux charlots qui voulaient déterrer Chaplin. Réjouissant.

Au début de la Rançon de la gloire, Eddy (Benoît Poelvoorde), sur le seuil de la prison d’où il sort, est encouragé par un maton à se refaire une conduite : « Allez, arrête de faire le clown maintenant. » Tout le film montre qu’il n’en sera rien, et qu’Eddy aurait eu tort de lui obéir. Sixième opus de Xavier Beauvois, le cinéaste revient avec un film – en « costumes » puisque l’action se déroule en Suisse à la fin de l’année 1977 – assez inattendu mais très réjouissant. Sur la vague du succès de Des hommes…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.