Le jazz en héritage

Filmés par Laure Duthilleul, Bernard et Louis Lubat livrent leur conception de la transmission musicale.

Le père, le fils, l’esprit Lubat. Et bien plus encore. Le documentaire que Laure Duthilleul a réalisé autour de Bernard Lubat et leur fils, Louis, entre ses 8 et 20 ans, est un superbe hommage à la transmission orale. Le sujet semble évident quand on connaît un peu Bernard Lubat, Lubat le musicien, Lubat le libre-penseur, Lubat le Gascon. Il sonne d’autant plus juste quand on a mis les pieds à Uzeste, son village natal au cœur de la forêt landaise. Mais il fallait oser s’en emparer et surtout savoir le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents