L’enfance, un animal sauvage

Avec Panthère, le très jeune, très doué et déjà très reconnu Brecht Evens a trouvé une sincérité belle comme son dessin. Un tournant pour lui, une merveille pour nous.

Marion Dumand  • 15 janvier 2015 abonné·es
L’enfance, un animal sauvage
Panthère , Brecht Evens, Actes Sud BD, 126 p., 23 euros. Exposition Brecht Evens, à la Galerie Martel, jusqu’au 31 janvier, 17, rue Martel, 75010 Paris.

Il n’y a pas même besoin d’ouvrir Panthère pour être happé. L’animal est là, sur la couverture, petits pois réguliers – rouge, vert, turquoise – sur des bandes de couleur – orange, rose, pistache – espacées de blanc, comme des muscles aquarelle au pinceau large. Sa tête et ses griffes

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Littérature
Temps de lecture : 3 minutes
#BD