Pakistan : Manifestation en faveur des tueurs de Charlie

Un pays où le blasphème est puni de la peine de mort.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Environ soixante manifestants ont défilé, mardi, à Peshawar, grande ville du nord-ouest pakistanais, pour louanger les auteurs de l’attaque contre Charlie Hebdo. Un mollah local a conduit le petit cortège, puis dirigé la prière en hommage aux « martyrs ». Dans ce pays où le blasphème est puni de la peine de mort, et où de violentes manifestations avaient eu lieu au moment de la publication des caricatures de Mahomet, on peut noter que cette sinistre initiative n’a guère connu de succès. A moins que les autorités y aient fait obstacle après l’attaque meurtrière, le mois dernier, d’une école par les talibans, dans cette même ville de Peshawar.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.