Beautés sauvages

Avec les Animaux de distance, Paz Boïra nous invite à une plongée mystique et sensuelle dans le monde naturel.

Des coups de crayon sur la feuille, menus, vifs, sont autant d’oiseaux volant au loin. Des traits de mine grasse, noire, dense forment les poils des animaux de la pénombre. Entre frondaison hors champ et montagnette endormie, des silhouettes esquissées s’avancent dans la lumière : biches, renards, lapins marchent vers la grotte-bouche. Nous sommes à la lisière, nous n’avons pas eu le temps d’ouvrir le livre que, déjà, l’appel résonne en nous, avec ce dessin si fort qu’il s’empare de toute la couverture.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.