Cyril Seassau : « En période d’austérité, la culture passe au second plan »

Face à la baisse des dotations aux collectivités, le Syndeac lance des rencontres sur la place des arts et de la création.

L’austérité n’épargne pas la culture. Mais les marches pour la culture et les mobilisations des intermittents au printemps 2014 ont permis de maintenir le budget pour 2015. Alors qu’il était en baisse de 4 % en 2013 et de 2 % en 2014, il est reconduit à 7 milliards d’euros, dont une hausse de 2 % pour la création et un maintien des moyens des directions régionales des affaires culturelles (Drac). Le problème est que cette stabilisation intervient au moment de la baisse des dotations de l’État aux…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.