De nouveaux indicateurs de richesse adoptés à l'Assemblée nationale

Passée inaperçue, une proposition de loi d'EELV exigeant la prise en compte de nouveaux indicateurs de richesse a été adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale.

Il n'y a pas que le PIB et la croissance dans la vie , pourront désormais dire les membres du gouvernement de Manuel Valls. Car un court communiqué d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), daté du 2 février, prévient avec retard de l'adoption, le 29 janvier, en première lecture à l'Assemblée nationale, d'une proposition de loi « visant à la prise en compte des nouveaux indicateurs de richesse dans la définition des politiques publiques » . La proposition de loi désormais transmise au Sénat ne contient qu'un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.