Éducation : Leçon de calcul

La Seine-Saint-Denis a besoin de 340 nouveaux postes d’enseignants. La ministre lui en donne 247.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


La Seine-Saint-Denis a besoin de 340 nouveaux postes d’enseignants. La ministre lui en donne 247. Combien en manque-t-il ?, interroge le ministère des Bonnets d’ânes, collectif de Saint-Denis. Et de préciser, à propos des 500 postes annoncés la semaine dernière pour l’académie de Créteil : « Il s’agit d’un nombre de postes ouverts à un concours, qui servent également à remplacer les départs en retraite. » Histoire de ne pas fausser le calcul.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.