« En France, on croit qu’il suffit de proclamer l’égalité des droits »

Selon, Catherine de Wenden, les discours sur l’immigration résultent avant tout d’une exploitation politicienne. La sociologue déplore la frilosité de nos décideurs pour lutter contre les discriminations.

Marie Roy  • 5 février 2015 abonné·es
« En France, on croit qu’il suffit  de proclamer l’égalité des droits »
© **Catherine de Wenden** est spécialiste des migrations, directrice de recherche au CNRS. Photo : CITIZENSIDE / JALLAL SEDDIKI / AFP

Paradoxe : la France n’est que le 5e pays d’accueil en Europe, l’impact économique de l’immigration dans le pays est faible, et pourtant ces questions suscitent une avalanche de débats, d’inquiétudes, de rejets. Selon Catherine de Wenden, présidente du comité Migrations de l’Association internationale de sociologie, la perception de l’immigration comme un « danger », notamment sur le plan économique, résulte avant tout d’une construction sociale, exploitée par les politiques.

L’immigration ne

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Europe : L'heure de vérité
Temps de lecture : 6 minutes