Grippe : le plan fantôme de la ministre

Le plan sera opérationnel en… 2017.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Marisol Touraine n’a pas lésiné sur la communication pour déclencher, le 19 février, son fameux « plan Orsan » (Organisation de la réponse du système de santé en situations sanitaires exceptionnelles), destiné à lutter contre « la plus importante épidémie de grippe des cinq dernières années ».  Seul problème (de taille !), il faut plusieurs années pour mettre en place un tel dispositif, qui sera opérationnel en… 2017. Le manque d’anticipation du ministère a d’ailleurs été pointé du doigt par l’Institut de recherche pour la valorisation des données de santé, qui avait prévenu dès le 20 janvier : « Nous avons annoncé ce qui allait se passer, mais les mesures n’ont pas été prises », a regretté l’Institut.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.